First print.

Victoire !!

Après encore une nuit blanche à travailler.

Après des mois d’apprentissage et de test sur la mécanique, la précision et surtout beaucoup de ratés…

Ma première imprimante 3D conçu et réalisé par mes soins fonctionne !

Bon, OK… Le coupleur gauche de l’axe Z est voilé. Elle n’est pas encore calibrée correctement et à la fin de la pièce, elle monte sans s’arrêter…

Mais ça fonctionne 🙂

 

3D printer reprap DIY – part 3

Installation de l’électronique

Une fois la mécanique terminée, vient la phase d’installation de l’électronique.

Premièrement, il faut se procurer à petit prix un kit reprap ramps v1.4 complet, sur Amazon ou autre site.

On peut en trouver à moins de 40 euro comme celui si :

 

Ensuite vient le câblage …

 

Premiers tests avec le logiciel Repetier :

 

Une fois fixé sur le portique, l’électronique prend beaucoup moins de place :

 

Résultat :

RepRap Diy 3d printer

Voici un nouveau projet d’imprimante 3D qui avance beaucoup plus vite que mon projet d’imprimante SLA.

Une imprimante 3D à fusion de filaments de type RepRap, avec une suface d’impression d’environ 30 x 21 x 25 cm :

Récuperation du guidage linéaire du laser de l’ancien projet :

Ajout de support pour une vitre qui servira de plan d’impression :

axe y
axe y

Montage du portique pour les Axe X et Z :

Montage du guidage linéaire de l’axe Z :

3D printer SLA DIY- part 3 – Ajout guidage X Y

Le guidage linéaire permettant le déplacement du laser en X et Y est maintenant effectué :On peu voir sur l’image que le laser UV et la lentille de focalisation sont déjà en place.

Jpeg
Détail du laser.

Les prochaines étapes du montage sont :

1/ installation du PC intégré à l’imprimante.

2/ installation et cablage de toute l’électronique

3/ création et installation de la cuve à résine (le travail est déjà commencé).

4/ programmation du Firmware pour la carte Arduino et des services communiquant avec le PC intégré.

5/ premiers tests d’impression et correctif.

3D printer SLA DIY- part 2 test résine

Le travail continu sur ce projet d’imprimante 3D low cost. Avec les premiers tests d’une autre technique de polymerisation de la resine : l’utilisation d’un ecran déporté, rétro-éclairé avec une source UV.

Voici le montage provisoir :

Vue d’ensemble avec le deuxième ecran de control.

Il y avait deux tests a effectuer:

1) Valider la polymérisation de la résine avec un rétro-éclairage UV de 60 Watts.

Résultat : Echec.

Même avec un temps de pause de plusieurs dixaines de seconde la résine ne polymérise pas.
Deux solutions à apporter, augmenter la puissance de l’éclairage et tenter de retirer le léger filtre UV présent sur tous les ecrans (il n’était pourtant pas obligatoire de le retirer).

2) Tester que la résine ne colle pas au bac traité avec un revêtement anti adhérant à base de silicon.

Résultat : Echec again.

la résine en durcissant chauffe et colle au bac en acrylique.
Solutions possibles :
– utiliser un bac en verre.
– utiliser un film teflon.
– utiliser un revêtement au teflon.

Suite des tests de lumière et du bac très prochainement..